Trouver votre expert ANALYSES IMMO le plus proche :

Choisir son assurance de prêt

Lorsque vous allez monter votre dossier de financement auprès de votre banque, cette dernière vous demandera obligatoirement de vous assurer en cas de décès, invalidité et arrêt de travail pour sécuriser son engagement financier.

Fin 2008, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, annonçait que […] les banques ne pourront plus à l’avenir imposer leurs propres assurances emprunteur aux personnes souscrivant un crédit immobilier […]
Il s’agit là d’une vraie révolution dans le monde de l’assurance de prêt qui devrait s’opérer au plus tard en 2010.

Cependant, décortiquer un contrat d’assurance n’est jamais simple !
Nous vous proposons de bien identifier les points importants à étudier pour que vous soyez sûr de choisir les bonnes garanties au meilleur prix pour votre prêt bancaire.


Définition

L'assurance emprunteur est l'assurance souscrite par un particulier à l'occasion d'un emprunt immobilier. Elle est limitée à la période du crédit, et assure le paiement du crédit en cas de décès et généralement d'invalidité et d'incapacité. Si la souscription de cette assurance n'est pas une obligation légale, elle est, en pratique, une condition nécessaire à l'obtention d'un prêt immobilier, et facultative pour le crédit à la consommation.


Les garanties

- La Garantie en cas d’Arrêt de travail (ITT) ou invalidité permanente totale (IPT). La garantie Arrêt de travail est associée à une franchise de 90 jours généralement, pour certains contrats elle peut être de 30 à 180 jours.

3 points sont importants à vérifier concernant la garantie arrêt de travail pour votre future assurance de prêt :

- La définition de cette garantie : il est primordial de se reporter aux conditions générales du contrat.
La définition la plus sécurisante pour vous est que l’arrêt de travail soit défini par le fait que l’assuré ne peut plus exercer « sa » profession et non pas « toute » profession. De nombreux contrats d’assurance de prêt comportent cette définition, pensez donc bien à la vérifier.

- Une exonération des cotisations arrêt de travail lors d’un sinistre vous sera proposée par certaines assurances. Là encore pensez bien à vérifier ce point car ce n’est pas le cas de toutes les assurances du marché.

- Le mode de prise en charge proposé (nous y revenons dans notre partie sur les durées et modalité d’indemnisation).

- La Garantie en cas Décès/Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA), qui prend en charge le remboursement du capital restant dû.

Il existe également une garantie en cas de chômage mais cette dernière est optionnelle et par ailleurs peu réclamée par les banques.

Les exclusions

Les  durées d’indemnisation : là encore il faut bien penser à les vérifier et notamment pour la garantie arrêt de travail. En effet certains contrats d’assurance limitent l’indemnisation à 3 ans.

Le mode d’indemnisation n’échappe pas non plus à une vérification en règle car 2 modes sont possibles dans le contrat en cas d’arrêt de travail :

- La prise en charge de la mensualité (garantie forfaitaire) : votre contrat indemnisera en totalité la mensualité de votre crédit dans la limite du montant assuré.
Concrètement : Votre mensualité de crédit est de 500€. Vous êtes en arrêt de travail, la sécurité sociale et votre employeur maintiennent votre salaire mensuel, et en plus votre assurance de prêt prend en charge les 500€ de votre mensualité de crédit. Vous avez donc tout à gagner !

- Le maintien de revenu (garantie indemnitaire) : votre contrat n’indemnisera que la différence entre les indemnités journalières versées par votre organisme social et votre salaire habituel.
Concrètement : La mensualité de votre crédit est de 500 €. Votre salaire net est de 1600 € et lorsque vous êtes en arrêt de travail, la sécurité sociale va vous indemniser 50% de votre salaire net sur la base de vos trois derniers mois de salaires. Si votre employeur complète intégralement votre salaire votre contrat d’assurance de prêt n’interviendra pas dans le cadre de votre arrêt de travail.

La prise en charge de la mensualité est donc la formule la plus sécurisante pour vous et votre banque.

L’assurance de prêt pour protéger ses proches

Ainsi, votre assurance de prêt protège d’abord l’organisme prêteur (votre banque) dans la mesure où quoi qu’il arrive votre crédit sera remboursé. Mais l’assurance de votre crédit bancaire est aussi un élément clé de la protection de vous et de votre famille.

Ainsi, pour une sécurité optimale, choisissez un taux de couverture à 100% pour chaque personne protégée par le contrat : s’il vous arrivait quelque chose, le capital restant dû de votre emprunt serait intégralement remboursé à votre banque. Ainsi, la prise en charge de votre crédit n’incomberait pas à vos héritiers !

L'ASSURANCE CHOMAGE

DEFINITION

Une option possible de votre financement sera de souscrire au nom de Mr ou Mme ou des deux un contrat vous garantissant le remboursement des échéances de prêts pendant une période de chômage. Aucun établissement ne vous obligera à souscrire ces contrats.

Généralement très chers et pour des garanties avec des conditions restrictives, les contrats assurances "chômage" ont été victimes de leurs succès. En effet, dans les années 90, la souscription était courante mais aujourd'hui compte tenu du fort taux de chômage les conditions de souscriptions sont prohibitives.

Le coût mensuel est aux alentours de 1.37 € / 1524 €.

Lorsque vous serez au chômage, il se peut que l'on vous dise qu'il faudra que vous attendiez 1 an avant d'être indemnisés et ce du fait d'importants délais de carence.